Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Les années soixante-dix ont été terribles…

 

Difficile a l'âge que j'avais au début de cette décennie, de comprendre ces histoires de  vietcongs, d'américains et d'agent orange.

Difficile de comprendre  pourquoi il était préférable de risquer une carence en vitamine C plutôt que d'acheter des agrumes d'Israël et d'Afrique du Sud.

Mais surtout, pour rien au monde je ne souhaiterais revivre les démangeaisons qu'occasionnait sur mes jambes de jeune écolier, le port d'un pantalon patte d'éléphant en tweed épais, multicolore et visuellement agressif  …

 

Le milieu des années 70,  c'était la grande époque du magazine Pif-Gadget, une fois par semaine un gadget,   quelquefois décevant  mais toujours instructif, de courtes histoires et de longues aventures débordantes de talent même si certaines étaient trop en avance sur leur temps et injustement conspuées. "Rahan", "Loup noir", "Docteur Justice", "Le Grélé 7/13", vos aventures distillaient des idées d'humanisme  et de justice, vos idéaux étaient le partage et la fraternité, vous étiez communistes et  je n'en savais rien…

 

Vous étiez donc comme ce Georges Marchais qui parlait fort et s'emportait dans le poste en défendant les travailleurs. Vous étiez du même bord que ces maquisards qui s'étaient battus pour que vivent  nos libertés et dont quelques-uns étaient à l'origine de vos aventures.

 

Peut-être certains, se réclamant de ces mêmes valeurs, auraient-ils du se remémorer plus souvent ces paroles de l'Internationale : « Il n’est pas de sauveur  suprême , ni Dieu, ni César, ni tribun  ». Cela aurait  évité des erreurs, des compromissions et des soutiens regrettables à des régimes qu'il n'aurait pas fallu idéaliser.

 

Mais au final … je m'en fous…  mon tract communiste des années 70 à moi, c'est Pif Gadget, c'est Rahan « fils des âges farouches » allant à la rencontre de « ceux qui marchent debout », c'est Wolinski et son dessin « rien n'est trop beau pour la classe ouvrière » , c'est le  soutien  aux combats de Nelson Mandela et d'Angela Davis et, plus tard, à celui des pacifistes s'opposant au déploiement des missiles Pershing.

Alors ce tract communiste des années 70, même s'il est un peu froissé et qu'il y apparaît de-ci de-là quelques tâches, même s'il en faut raturer quelques lignes, je n'en suis pas mécontent, la base est bonne.

 

C'est le souvenir de ce tract qui me permet  de passer outre à l'anticommunisme des médias, incapables de mettre en cause un système auquel ils se sont enchaînés à  trop le côtoyer. 

C'est le souvenir de ce tract qui me permet aussi d'ignorer l'anticommunisme rancunier d'un étudiant-révolutionnaire, devenu par la suite rentier de la politique   et celui de ces repenties,  crachant sur leurs fulgurants et éphémères engagements passés, eux qui ne furent que des feux de paille dans une révolution  des esprits qui méritait un brasier constant.

 

Ce sont ces souvenirs qui m'ont donné l' envie d'aller voir au-delà du mur s'il n'y avait pas, malgré tout,  de quoi créer un peu d'espoir.

 

J'ai depuis compris les raisons des emportements de Georges Marchais.  N' y trouvant rien de comparable aux éructations étriquées d'un J.M Le Pen,   je reste persuadé, comme tous mes camarades,  que non, quelles que soient nos erreurs passées,  nous n'avons décidément rien de commun avec ceux et celles qui n'ont eu que l'OAS, Rivarol ou Minute (organe central de la haine, de la rancœur et de la petitesse d'esprit) pour se forger leurs idéaux...

 

On a pu voir,  dans un reportage de Canal plus intitulé « une semaine dans la vie du Président »,  François Hollande   se comporter en VRP de Dassault , se réjouissant de la vente de Rafale à l'Inde et s'enquérant, inquiet, du nombre d'avions vendus.

On a pu voir, dans cette même émission, le ministre Le Drihan se féliciter de «... ramener de l'oseille, du cash…» sans s’inquiéter de savoir combien de réseaux d'eau potable, de logements décents ou d’écoles  cette "oseille", ce "cash"  représentait pour la population Indienne.

On a pu voir des conseillers du président reconnaître,  à contrecœur,  l'attitude belliqueuse d'une Ukraine qu'ils vont ensuite soutenir sans vergogne devant les caméras.

On a pu voir un président entouré de conseillers au physique d'élève de troisième en stage d'observation, quémander des créations d'emplois au patron américain d'une entreprise allemande..

 

Finalement, qu'est-ce qui est le plus choquant: (re)découvrir qu' une caste est entièrement au service du grand capital et qu'elle est tellement persuadée d'être dans le vrai qu'elle en a oublié  les valeurs de gauche sur lesquelles  elle s'est  appuyée pour parvenir au pouvoir ou cette phrase stupide «  Madame Le Pen parle comme un tract du Parti communiste des années 1970 »   proférée dans cette même émission et qui n'est sans doute que le reflet d'une pensée  engluée dans son esprit de classe?

 

Demandons des excuses, non pour nous communistes, nos convictions ne sont pas éprouvées par ces propos insignifiants   mais pour tous ces électeurs qui pensaient naïvement avoir voté à gauche.

Demandons-les non pas aux militants PS « de base » (pour peu qu'il en reste encore), eux aussi doivent  se sentir floués   mais à la direction nationale du PS et au gouvernement  qu' elle soutient. 

Cependant soyons certains d'une chose:  nous n'en aurons pas,  « ils » ne comprennent pas les raisons de notre demande et de nos colères ...

 

Bruce Royer

 

Pour ceux que ça intéresse,

http://www.humanite.fr/en-avant-premiere-pif-mordante-saga-de-la-presse-enfantine-564033,

et si vraiment vous n'avez rien de mieux à faire,

http://www.canalplus.fr/c-emissions/c-le-supplement/pid6586-l-emission.html?progid=1244260

pour Rivarol  et Minute , débrouillez vous ...

 

 

-------------------------

 

Pour un printemps de lutte,

 

Réservez votre muguet du P.C.F.

 

 

6 euros  le pot de 3 brins

 

(Peut être livré à domicile le 30 avril)

 

Pour réserver: Rougecerise84@hotmail.fr

 

-------------------------

Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :