Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sénateurs Communistes Républicains Citoyens et Écologistes, publié le 10 juillet 2018

Pour la première fois de son histoire, la SNCF ne sera plus « chez elle » à la gare du Nord

Hier, lors d’un conseil d’administration extraordinaire, la SNCF Mobilités a annoncé avoir conclu un accord sur la privatisation de la gare du Nord. Dans la perspective des Jeux Olympiques, la gare doit tripler de volume d’ici 2024. 600 millions d’euros seront investis dans ce projet.
La plus grande gare d’Europe va devenir le fleuron de la politique macronienne en étant la première gare détenue par une entreprise privée. Associée au groupe Auchan via sa filière immobilière Ceetrus, la SNCF ne sera, au terme des rénovations, qu’un actionnaire minoritaire à hauteur de 34% et ce durant 46 ans.

Aucune nouvelle voie ne sera construite, seulement des aménagements sans rapport avec le ferroviaire le seront. La priorité est ainsi mise sur les activités commerciales au détriment du service public et du confort des usagers et personnels.

Pendant le débat sur le pacte ferroviaire, notre groupe avait posé la question à Madame la Ministre sur la possible privatisation des gares. Madame Borne avait répondu que les gares seraient incessibles et inaliénables car elles étaient le patrimoine de la France. Moins de deux mois après, alors que l’encre du nouveau pacte ferroviaire n’est pas encore sèche, cette promesse s’est déjà envolée.
La filialisation de Gare et Connexions autorisée par le pacte ferroviaire il y a à peine quelques semaines risque de voir cette situation se reproduire partout dans le pays là où du profit pourra être réalisé.

Cette décision est un affront aux mois de grèves et de mobilisations des cheminots et usagers qui s’opposent à la destruction du rail public.

Les gares appartiennent au patrimoine commun, nous nous battrons une fois encore pour qu’elles demeurent sous la responsabilité du service public ferroviaire.

 
 
 
Gare du Nord, la SNCF vend la gare au groupe Auchan !

La réforme ferroviaire à peine signée, la SNCF brade son patrimoine et commence à vendre les gares.

En marge d’un conseil d’administration extraordinaire de SNCF Mobilités, la direction a annoncé la privation de la Gare du Nord à Paris.

Elle devient ainsi la première gare Française dont l’actionnaire majoritaire sera une entreprise privée, pour une durée de 46 ans. Grand gagnant de cette opération : le groupe Auchan, qui avec sa branche immobilière Ceetrus, deviendra à terme l’actionnaire majoritaire de la gare. La SNCF ne conservera que 34% des parts.

Comme dans les aéroports, les arrivées et les départs seront séparés, faisant du train une activité parmi les autres dans la gare. On ne parlera plus d’usagers mais de clients.

Construction d’une salle de concert, des jardins et une piste d’athlétisme sur les toits... La superficie de la Gare du Nord doit passer de 36.000 à 110.000 m2, sans qu’aucune nouvelles voies de ne soient construire. La priorité est au commercial, pas au service public. C’est une mise à mort du service public ferroviaire.

Cette décision est inacceptable. C’est une insulte jetée aux milliers de cheminot-e-s mobilisés depuis des semaines pour s’opposer à la destruction du rail public.

Encore une fois, cette décision, prise sans concertation avec celles et ceux qui travaillent dans cette gare, est guidée uniquement par des intérêts financiers.

Avec la filialisation de Gare et Connexions, autorisée par le pacte ferroviaire, de telles situations risquent de se produire partout dans le pays dans les semaines à venir.

Nous serons extrêmement vigilants, et mènerons la bataille pour maintenir les gares dans le service public ferroviaire.
 
Thomas Portes
-----------------------------------------------------------------
DÉFILÉ POUR LA PAIX 
-----------------------------------------------------------------
Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF, #A LA UNE AUJOURD'HUI

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :