Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Choix de l'illustration R.C

 

Communiqué de la Fédération de Vaucluse du Parti Communiste Français

La Fédération de Vaucluse du PCF et les élu.e.s communistes dénoncent un dispositif policier hors norme et attentatoire aux libertés publiques ce samedi 30 mars. En raison d’une possible mobilisation nationale des Gilets Jaunes dans la cité papale, la préfecture a décidé d’empêcher l’accès à l’intramuros : parking relais fermés, gares fermées, bus suspendus, administrations fermées etc. A croire qu’une guerre civile se prépare sur notre territoire.

Ce dispositif, mis en avant à grand cri de communiqués de presse, a pour but d’effrayer la population. Nous comprenons les inquiétudes des commerçants et de la ville d’Avignon confrontés par le passé à des violences mais nous refusons pour autant de tomber dans la spirale de la violence et de la répression, nous refusons les amalgames irresponsables, nous refusons la politique de la tension et de la peur mise en place par le gouvernement et appelons à des rassemblements pacifiques et au respect de l'Etat de droit

Ces 15 dernières années, ce gouvernement et ceux qui l’ont précédé, ont nié, minimisé, voire réprimé, toutes actions syndicales du mouvement social : réforme des retraites en 2010, loi travail en 2016, réforme de la SNCF en 2018. Aujourd’hui, les débordements qui se produisent lors des manifestations des Gilets Jaunes sont la conséquence directe de la négation du mouvement social et de la violence du système capitaliste. Si bien que nous rendons responsable le gouvernement de ces débordements et des violences policières qui les accompagnent.


Avignon le 29 mars 2019

 

Communique des élus communistes de la Ville d’Avignon

Les élus communistes d’Avignon ont appris par la presse l’interdiction préfectorale de manifester samedi prochain. Cette décision ne règle absolument rien sur le fond.

Que la ville et les commerçants expriment leurs inquiétudes nous parait légitime au regard des dégradations commises lors de certaines manifestations. Pour autant, nous invitons chacun à bien mesurer que le seul et unique responsable de cette situation s’appelle MACRON et avec lui tous les responsables politiques aux affaires ces dernières années.

La seule manière de retrouver une situation plus apaisée, c’est de répondre aux revendications du monde du travail. Nous demandons au gouvernement de rendre compte aux pays, aux parlementaires et ce très rapidement, des mesures concrètes qu’il entend prendre à l’issue du débat national. Assez de bavardage, des actes !
 

Avignon le 29 mars 2019

Tag(s) : #AGIR AVEC LE PCF, #A LA UNE AUJOURD'HUI

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :