Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« On va tout péter » de Lech Kowalski

Le 19 Juillet à 14 heures à l’UTOPIA

4 rue des Escaliers Sainte-Anne, Avignon

En présence du réalisateur Lech Kowalski et de représentants des GM&S

Immergé dans leur quotidien, Lech Kowalski a filmé pendant plus de sept mois, en 2017, la lutte des salariés de GM&S pour garder leurs emplois. Ballotée depuis deux décennies de repreneur en repreneur, cette usine de La Souterraine (Creuse) travaille essentiellement pour PSA et Renault. Mais les deux donneurs d’ordre estiment en plus avoir besoin des 277 métallos creusois. Ils n’avaient sans doute pas prévu leur capacité de résistance ! C’est cette énergie et cette solidarité- tout comme leurs doutes, leurs angoisses et leurs désarrois- qu’a su saisir Lech Kowalski. Un film sur le collectif où chaque corps et chaque visage compte.

Après une énième reprise (par le groupe GMD), il ne reste plus aujourd’hui que 120 salariés sur le site de La Souterraine -rebaptisé LSI- qui tourne à vide. 80 personnes sont toujours au chômage. Mais le combat continue. Les salariés de GM&S ont rédigé une proposition de loi visant à faire reconnaître la responsabilité des donneurs envers leurs sous-traitants. Ils ont entamé une action en justice contre PSA et Renault, pour exploitation abusive d’une position dominante envers leur usine.

Et ce film est lui aussi une arme pour les GM&S et pour tous ceux que le capitalisme broie sur son passage. 

 Ce qu’en dit le réalisateur

« Un mix de blues et de rock and roll : voilà le secret d’une révolte réussie. Quand je suis arrivé en plein cœur de la France dans l’usine d’équipement automobile GM&S menacée de fermeture, j’ai senti qu’un concert exceptionnel allait s’y donner.

Il le fut : paroles inventées par des salariés poussés au-delà des limites du supportable, musique écrite par des êtres humains déterminés à bouleverser toutes les règles, y compris celles de la lutte… Et comme le son était suffisamment fort pour attirer les médias nationaux, le concert a résonné dans le pays tout entier. J’étais là, caméra en main, composant mon film grâce au lyrisme déchaîné de ces hommes et de ces femmes, en retrait, mais avec eux. »

--------------------------------------------

 

Tag(s) : #CULTURE, #JE LUTTE DES CLASSES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :