Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

C’est un véritable événement qui vient de se dérouler mercredi à Paris. Près de 4000 personnes venues, à l’appel de la CGT/Spectacles, soutenir les grévistes et leurs familles.  10 euros la place, 10 euros entièrement reversés à la caisse de grève.

Pendant que, oublieux de la leçon de Gérard Philipe, nombre d’artistes préfèrent se retirer dans leur tour d’ivoire ou se réfugier sur les plateaux où ils ont leur rond de serviette en récompense de leur servilité, d’autres se rangent résolument aux côtés de ceux qui ont choisi de résister.

Si certains étaient excusés, retenus par des obligations professionnelles, qui pourtant sont là depuis le début et dont le soutien ne se dément pas, Corinne Masiero ou Bruno Solo, d’autres ont sauvé l’honneur de professions autrefois contestataires et rebelles, aujourd’hui trop souvent dégoulinantes de bons sentiments et de pusillanimité, faisant honneur à leur art et à leurs engagements.

Bruno Gaccio et Yvan Le Bolloc’h, bientôt relayés par Audrey Vernon (vous rappelez-vous, camarades et amis, Audrey venue jouer à Vedène dans l’usine des Continental Nutrition occupée?) ont présenté un spectacle de 2 heures 45 où, joyeusement et fraternellement, artistes, militants syndicaux et grévistes se sont exprimés avec fougue, colère, passion et talent. Shirley et DinoGuillaume MeuriceAlex VizorekHK (bien sûr!) CaliClarikaKohndoFrank VandecasteleGauvain SersDidier SuperImanyTe BeyioMarie Reno et Agnès Bihl (qui fit pleurer Cathy cet été à Avignon), retenez tous ces noms, amis et camarades! Car il est temps aussi de sortir du masochisme qui est trop souvent le nôtre qui nous pousse à aller applaudir ceux qui nous crachent dessus! Comment imaginer que celles et ceux qui mouillent autant la chemise ne le paient pas professionnellement ! Alors, à nous aussi d’être solidaires, à nous aussi de ne pas oublier ceux qui ont choisi leur camp, lorsque la saison des festivals revenue, nous irons écouter de la musique, des chansons ou assister à des pièces de théâtre !

Le jour du concert marquait un anniversaire : celui de la mort de Paul Robeson, athlète, chanteur, comédien, militant des Droits de l’Homme et du Parti communiste américain, interdit de travail par le maccarthysme. Au Cirque Phénix, des hommes et des femmes de talent ont montré qu’ils étaient aussi des hommes et des femmes de cœur, dignes d’un Paul Robeson, ce combattant qui disait : « Un artiste doit choisir entre la liberté et l’esclavage. J’ai fait mon choix. Je n’en avais pas d’autre. »

 

2 heures et 43 minutes de Liberté et de Solidarité

Et à Avignon :

Soirée de solidarité Samedi 1er février 2020

Dès 18 h: apéritif et grillades suivi du spectacle à 21h

 

Tag(s) : #JE LUTTE DES CLASSES, #CULTURE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :