Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photo Jeunes communistes 84 à Avignon le 9 mars 

 

texte publié par pcfdrome.fr le 10 mars 2016

 

A entendre le MEDEF et le gouvernement, les jeunes qui sont descendus dans la rue pour exiger le retrait de la loi El Khomri, seraient l’incarnation du statu quo, un front du refus systématique, des conservateurs. Quel mépris !

Et bien non, la fraîcheur a fait irruption dans la rue. La mobilisation des jeunes aux côtés de salariés déjà rôdés aux tours de chauffe, sonne les trois coups d’un mouvement qui prend corps et qui va durer …
Comment en effet, la jeunesse pourrait-elle se résoudre à ce qu’à la précarité d’aujourd’hui, on rajoute l’ultra flexibilité, que le chômage que nous connaissons soit encore accru par les licenciements de confort décrétés par les actionnaires, que l’arbitraire patronal ait libre champ désormais ?
Le trajet de la manifestation décidé par les jeunes eux mêmes a fait une halte devant le siège du Parti Socialiste.
Du jamais vu, mais tout un symbole ! A celui qui en 2012 proclamait « mon ennemi, c’est la finance », lui était renvoyé le slogan venu de la rue et des jeunes « Hollande , trahison ! ».
Cette première mobilisation contre le projet de loi patronal porte en germe la démultiplication des jeunes dans l’action.
Pour le PCF et pour beaucoup qui ont la lutte à l’âme et soif d’alternative, c’est une lame de fond synonyme d’espérance.
Au jeu du quitte ou double patronal, les perdants pourraient s’avérer être les « sociaux libéraux » et leurs figures de proue que sont Valls et Macron.
Ceux qui sont attachés au progrès pour tous entendent occuper la rue tant que le projet de loi El Khomri ne sera pas retiré.
Le 17 mars, puis le 31 mars ,nous serons vent debout.
Plus nombreux encore, c’est sûr. Car il ne suffira pas d’une seule journée d’action pour faire reculer le gouvernement.
 
Pierre TRAPIER

Manifestants à Paris le 9 mars 

 

--------------------------------

Rappel:  Agenda du samedi 12 mars 

 

Défense de la poste de Châteauneuf de Gadagne:

 

le Collectif et le Conseil Municipal ont décidé  conjointement d'aller déposer, le samedi 12 mars  la motion du 30 janvier à la Direction Départementale de la Poste, cours Kennedy en Avignon

Départ en bus et covoiturages RV au parking du groupe scolaire Pierre Goujon.  -  9H30 - Châteauneuf de Gadagne. 

-------------

 

Contre l’Etat d’urgence

Samedi 12 mars, à 11h, devant la Préfecture (boulevard Limbert), rassemblement contre l’Etat d’urgence, sa prolongation inutile et dangereuse, sa constitutionnalisation et la déchéance de la nationalité, à l’initiative du collectif 84 « Stop Etat d’urgence » (le collectif regroupe pour le moment :CNT, Ensemble, MOC, MRAP, NPA, PCOF, Solidaires 84, Syndicat des avocats de France, Syndicat de la magistrature …)

 

------------------

Tag(s) : #JEUNES

Partager cet article

Repost 0