Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Article de Présences Palestiniennes

En février 2012, notre ami Ziad Medoukh publiait GAZA, TERRE DES OUBLIES, TERRE DES VIVANTS, recueil de 70 poèmes en français dans lequel il exprimait l'amour de sa patrie, l'attachement à sa ville natale, la résistance par la non-violence, par l'éducation et par la fidélité à sa terre.

Il évoquait l'engagement des femmes palestiniennes, le rôle de la jeunesse dans la société et mentionnait souvent l'espoir d'un lendemain meilleur pour Gaza et pour la Palestine, un lendemain de paix et de liberté.
Aujourd'hui, il nous écrit :

"Tout le monde officiel veut étouffer Gaza 
 

La situation actuelle est catastrophique dans la bande de Gaza à tous les niveaux, tout est vraiment effrayant , terrible , horrible , inimaginable et inadmissible ! 

Actuellement , la bande de Gaza traverse sa plus grave crise humanitaire et énergétique. Alors que le monde devrait hurler sa révolte devant tant de cruauté ! Ignoble ! 

Une situation qui empire pour plus de deux millions d' habitants toujours enfermés, sans eau ni électricité, et sans élément de vie . 

Tous les secteurs vitaux sont paralysés, sans aucune réaction du monde officiel pour abaisser la souffrance de ces palestiniens de Gaza qui vivent dans une prison à ciel ouvert depuis de plus de dix ans. 

Dix ans de blocus, dix ans de souffrance et d’agressions israéliennes contre les civils dans cette région abandonnée. 

En dix ans, la population civile de Gaza n’a pas vécu de période de paix, de sérénité et de stabilité. :de nombreuses offensives militaires, des bombardements, des incursions, des crises et des malheurs. Des destructions massives sans aucun projet de reconstruction, et l'attente  toujours dans la crainte d’une nouvelle offensive! 

Ce qui se passe est une honte et un scandale: tant d’injustice pour ces habitants oubliés, au  regard du monde. 

Un monde officiel complice qui participe par son silence et par son soutien à cautionner les punitions collectives contre une population toujours attachée à sa terre. 

Tout ce monde officiel veut écraser et étouffer Gaza, car Gaza est parmi les rares régions qui résistent face aux projets coloniaux, Gaza qui a pu résister à trois offensives en cinq ans, existe et persiste, elle tient toujours bon malgré un blocus israélien inhumain, et malgré toutes les difficultés affrontées. 

Par sa volonté de vie, son courage et de sa ténacité, la population de Gaza est devenue un modèle d’admiration et de dignité pour tous les peuples qui luttent pour la liberté et pour la justice. 

Gaza donne chaque jour à l'humanité ses grandes leçons de vaillance. 

Gaza et sa population qui continue à s’accrocher à la vie en dépit de toutes les conditions chaotique . 

Une population débout qui garde toujours espoir, qui attire la solidarité internationale populaire et associative partout dans le monde. C’est presque la seule région sur terre, ou  les solidaires organisent régulièrement des manifestations et des rassemblements de soutien à sa population. 

Gaza rappelle toujours ce monde officiel de ses responsabilités, alors qu’il ne veut pas l' assumer. 

Gaza est un message de rappel de conscience mondiale, même si le monde officiel et toutes ses organisations essaye d’étouffer ce bastion de résistance et de dignité. 

L’occupation israélienne par ses crimes et ses mesures atroces veut briser la volonté de cette population résistante, une population qui continue à dire non à tous les projets de colonisation et d’extension de cet état d’apartheid. 

La communauté internationale officielle est complice, depuis dix ans, elle ne bouge pas, elle n’ose pas dénoncer ou critiquer les crimes israéliens contre les civiles de Gaza, ou même condamner le blocus israélien. 

Le monde qui se dit libre et démocrate est sourd et muet devant les violations permanente du droit international , au contraire, il accorde des aides militaires et économiques à l’état d’occupation pour l’encourager à tuer les Palestiniens. 

Les dirigeants arabes qui ont l’habitude de manipuler la cause palestinienne pour garder le pouvoir , ne font strictement rien pour aider les Palestiniens de Gaza. Malgré le soutien populaire de tout un monde arabe qui considère la cause palestinienne comme sa première cause. 

Les organisations des droits de l’homme très actives dans d’ autres régions du monde restent souvent silencieuses devant la situation très critique dans la bande de Gaza, alors que le droit international est bafoué au quotidien par un gouvernement d’apartheid . Ces organisations n’arrivent pas à juger les crimes israélien qui restent impunis. 

Les médias étrangers occultent une réalité et ignorent notre contexte, il est rare qu’ils évoquent notre souffrance sous blocus. 

Les dirigeants palestiniens à Gaza et en Cisjordanie, par leur divergence et leur division participent à aggraver la souffrance des habitants de Gaza, et à l'effet de resserrement du blocus israélien. 

Mais tout ce monde officiel a oublié que rien ne soumettra Gaza vers sa résilience. 

En attendant un changement, une solution, la population civile de Gaza continue par sa volonté remarquable et sa patience extraordinaire à s’adapter avec cette situation difficile et de s’accrocher à la vie. 

Reste un espoir : 

Croire en la capacité de notre population de continuer à résister 

Croire en la solidarité internationale 

Et croire en l’Humanité ! 

Vive la résistance légitime de notre population ! 

Vive la solidarité internationale avec notre cause de justice ! 

Vive l'Humanité!  

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

THÉÂTRE DE LA BOURSE DU TRAVAIL CGT 

WORK IN REGRESS

    

 du 7 au 30 juillet - relâche les 10, 17, 24 juillet 
 à 17h00

Trois comédiens, trois tabourets, trois cravates.
Et des dizaines de témoignages de travailleurs...
De ces paroles, émerge une langue poétique pleine de rage de vivre.
Au fil de ces témoignages monologués, de ces discussions rejouées, de ces moments de folie chorégraphique, une histoire collective se réinvente et ramène chacun à ses propres expériences.
A travers ces moments de partage, de crises et de résistances, le spectacle interroge la possibilité du bonheur au travail, et pourquoi pas, celle de changer le monde...
Work in Regress est écrit d’après des témoignages recueillis, pendant trois ans, à travers le Nord-Pas-de-Calais, auprès de travailleurs de tous horizons.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Tag(s) : #MONDE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :