Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Communiqué SNUipp-FSU

La loi Blanquer (ou loi pour l’ECOLE DE LA CONFIANCE) a été votée. 

Cette loi est DANGEREUSE pour l’avenir de nos élèves

Peut-être en avez-vous entendu parler aux infos ! Cependant, pour les médias, la LOI BLANQUER se résume à : • la scolarité dès 3 ans. • mettre le drapeau français dans les classes. • un faux débat « parent 1/parent 2 ».

Mais la loi Blanquer ce n’est malheureusement PAS QUE ÇA !

La loi Blanquer, c’est surtout la FUSION des écoles maternelles, élémentaires et des collèges. L’objectif (comme dans toutes les fusions) est la fermeture massive de classes (voire d’écoles dans les milieux ruraux) avec pour conséquence une HAUSSE IMPORTANTE DES EFFECTIFS (30/35 élèves ?) et la SUPPRESSION DES POSTES DES DIRECTEURS.

Les écoles seront ainsi gérées par les chefs d’établissements des collèges, ou leur adjoint, des personnes qui ne seront pas en classe et qui ne connaîtront pas la réalité du terrain ainsi que la spécificité de nos élèves, puisqu’ils ne seront pas sur place et qu’ils auront des centaines d’enfants à « suivre ».

La loi Blanquer , c’est aussi la possibilité d’embaucher de plus en plus de CONTRACTUELS sous payés, sans exigence de diplôme et sans formation, plutôt que d’ouvrir des postes au concours.

La loi Blanquer, c’est l’inclusion des enfants handicapés, SANS S’ASSURER qu’il y ait des moyens (personnels, formations....) pour les accueillir dans de bonnes conditions.

La loi Blanquer, c’est tant d’autres points qui mettent en DANGER l’école, de part sa non-indépendance vis à vis du ministère (commission, observatoire, études diverses, dirigés par des membres choisis par le gouvernement).

La loi Blanquer, c’est gérer les écoles comme on gère les entreprises, en ne PENSANT qu’AUX CHIFFRES au lieu de penser à l’humain, et ici, aux élèves !

Parallèlement, les réformes des lycées et du bac creusent davantage les inégalités.

Seuls les enfants issus de familles favorisées pourront réellement choisir leur filière. Les autres seront les grands sacrifiés...

Enfin, la loi Blanquer, qui s’intitule « école de la confiance », MUSELLE la parole des enseignant, pour preuve :

Le tout 1er article (c’est révélateur !) impose aux enseignants de NE PAS CRITIQUER l’institution (l’éducation nationale) sous peine d’être en faute professionnelle.

Ces « usines à gaz » ne sont pas ce que nous voulons pour l’École. Elles ne favoriseront en rien les contenus et les conditions d’apprentissage de nos élèves.

 

 

Tag(s) : #EDUCATION, #A LA UNE AUJOURD'HUI

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :