Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Capture d’écran 2012-03-09 à 05.56.54

 

 

 

Un peu d'histoire:

  • La journée de la femme trouve ses origines dans les mouvements révolutionnaires socialistes européens du début du XXe siècle. Les insurgées de l'époque c'était elles, des femmes ordinaires, des ouvrières, des mères de famille et femmes de soldats, des Françaises, des Russes, voyant leurs droits mais également leurs valeurs ignorés. Les premières journées de la femme marqueront le début d'une longue lutte pour l'égalité et la paix.
  • En 1910, à Copenhague, lors de la deuxième conférence de l'Internationale socialiste des femmes, l'idée d'une « Journée internationale des femmes » est adoptée, sur une proposition de Clara Zetkin, militante révolutionnaire allemande, sans qu'une date soit avancée.
  • Le 8 mars 1921, Lénine  institue en URSS une « journée internationale des femmes »
  • Elle a été officialisée par les Nations unies en 1977 qui invitent chaque pays de la planète à célébrer une journée pour les droits des femmes.

 


 

Une lutte récente 2012: A Rouen, Jean-Luc Mélenchon explique (en autres sujets) pourquoi donner la priorité aux femmes.

....La classe ouvrière est féministe par ce que c'est aux femmes que l'on fait subir d'abord tous les brouillons que le capitalisme décalque ensuite à tous les travailleurs....

....Camarades, amis, quand vous libérez la condition des femmes quand vous élargissez leurs droits et leur autonomie professionnelle, vous élargissez le champ de la dignité et de la liberté pour toute la société. Camarades le Front de Gauche est féministe et la France doit être la patrie brillante du féminisme.....

 

 

NOTE: Le passage sur les femmes commence à 52 minutes

Mardi 6 mars 2012, un grand meeting du Front de Gauche se tenait au Parc des expositions de Rouen en Seine-Maritime. Voici le discours que Jean-Luc Mélenchon y a prononcé devant les 10 000 participants présents.
X
X
X
X
En 2013: L'Egalité c'est possible maintenant

Capture d’écran 2012-04-30 à 11.45.00

 

 

 

Une seule journée pour les droits des femmes ! Non, une journée internationale de lutte pour les droits des femmes, un temps pour voir le chemin parcouru autant que celui qu’il reste à parcourir pour une véritable égalité entre les femmes et les hommes. Une journée qui ne cherche pas à souligner les différences entre les genres, mais les inégalités qui nous touchent. Une journée de mise en lumière, une journée de contestations, de propositions, de rassemblements qui en appellent d’autres.

Car l’égalité professionnelle tant promise n’est toujours pas appliquée malgré la profusion des lois. Pire aujourd’hui, l’accord national interprofessionnel (ANI), parce qu’il veut transcrire dans la loi la flexibilisation de l’emploi à tous les niveaux, constituerait une régression inimaginable notamment pour celles qui sont les premières victimes de la précarité, des temps partiels imposés, des salaires inférieurs, des discriminations.

Le droit des femmes à disposer de leur corps doit demeurer un cap pour toute politique de gauche, de progrès et d’émancipation. La réduction des dépenses publiques en matière de santé et la loi Bachelot sur l’hôpital entrainent régressions autant que dangers. Il est en effet inacceptable qu’aujourd’hui, sous le prétexte d’économies coûteuses, on ferme des hôpitaux de proximité, des maternités, des centres IVG, qu’on dérembourse des médicaments, et notamment des moyens de contraception !

De la même façon, il y a urgence, après le vote de la loi contre les violences faites aux femmes le 9 juillet 2010, à créer les conditions de l’adoption d’une loi cadre, comportant des mesures de prévention, d’éducation et de sanctions avec de réels moyens humains et financiers pour leurs mises en œuvre.

Ensemble, avec toutes les femmes et l’ensemble de la société, exigeons des actes concrets, ambitieux et chiffrés pour faire cesser les inégalités et les discriminations, professionnelles, salariales, personnelles, pour construire une société de justice et de pleine égalité. C’est l’avenir pour toutes et tous !

PCF

      X

X

X

X

XL'avis de Femmes Solidaires

 


Tag(s) : #SE FORMER - COMPRENDRE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :