Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Capture-d-ecran-2014-09-19-a-05.42.31.png

 

Capture-d-ecran-2014-09-19-a-05.53.31.pngL’Assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi antiterroriste proposé par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Parmi les dispositions nouvelles, celles d’entreprise individuelle de terrorisme, l’interdiction administrative de sortie du territoire et le blocage des sites internet faisant l’apologie du terrorisme.

Derrière la lutte antiterroriste, ce sont des nouvelles attaques aux droits fondamentaux. En effet, ces procédures d’interdiction outrepassent la justice et élargissent l’intervention de la police sans aucun contrôle judiciaire. Sur quelles bases les suspects seront poursuivis pour entreprise individuelle de terrorisme ? Il est à craindre que les suspects soient identifiés en fonction de leur origine. Il n’est d’ailleurs pas anodin que cette loi soit votée dans un contexte d’islamophobie grandissant, alimenté par les pouvoirs publics. Surtout, on peut punir une intention et non plus un acte.

Pourquoi sera-t-il impossible à l’avocat des prévenus de consulter les pièces du dossier accablant son client? Quid de binationaux qui font la guerre dans d’autres terrains, notamment les franco-israéliens nullement inquiétés pour l’instant ?

Enfin, comment établir du caractère terroriste d’un site ? N’est-ce pas la porte ouverte à d’autres interdictions arbitraires au nom de la lutte antiterroriste ? Quid des sites d’extrême-droite et d’autres médias qui déversent leur haine à longueur de temps sans jamais être inquiétés ?

 

Derrière un problème réel qui est celui de jeunes fanatisés qui vont s’engager dans des guerres, on répond par un nouveau tour de vis sécuritaire. Sur la méthode, on se croirait revenu aux heures du sarkozysme : loi créée sous le coup de l’émotion, discours sur l’ennemi de l’intérieur. Manuel Valls faisait allusion il y a deux jours au possible retour de Nicolas Sarkozy : son gouvernement lui fait en tout cas un joli appel du pied en faisant voter une loi digne de l’ancien président. La preuve : la droite a voté à l’unisson cette loi liberticide avec sa majorité. Faut-il rappeler que dix ans de législation antiterroriste n’ont rien résolu si ce n’est réduire les libertés ?

Pour « raisons de sécurité » (expression digne d’une mauvaise série américaine), ce sont les libertés de circulation et d’expression qui sont atteintes.

On ne combattra pas le terrorisme par des régressions de nos droits fondamentaux. Il faut au contraire s’attaquer à la racine du problème : donner une perspective d’avenir aux jeunes de notre pays pour éviter qu’ils ne basculent dans l’extrémisme et combattre les discriminations sans relâche.

Les jeunes communistes batailleront de manière énergique pour faire reculer ces lois sécuritaires dangereuses qui ne résolvent rien et alimentent les thèses réactionnaires.

 

MJCF

18 septembre 2014

 

------------------------------------


Pernes:

 Vendredi 19 septembre à 18H 30

 

Capture d’écran 2014-09-18 à 14.13.52

 

------------------------------------

Tag(s) : #JEUNES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :