Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Capture-d-ecran-2013-09-23-a-23.46.50-copie-1.png

 

Rappelons-nous:il y a quelques jours, Le FN84 et son égérie, madame Marion Maréchal Le Pen, tonnaient contre ces Français «paresseux, veules, profiteurs, sans honneur ni patriotisme» (la faute à Mai 68, dont naïvement nous pensions que les accords de Grenelle qui en avaient découlé avaient conduit à une augmentation de près de 30% des salaires!) qui refusaient de cueillir des raisins! (Voir: SALAUDS DE CHÔMEURS ! ou le véritable visage du FN et de Marion Maréchal Le Pen! )


Sans certitude, mais avec un certain bon sens né de la connaissance des dossiers et l’expérience de plusieurs décennies, nous laissions entendre qu’il fallait peut-être, dans certains cas, s’intéresser de près aux contrats et aux conditions de travail. Taux horaire, heures supplémentaires, pauses, primes de panier, hébergement, ce ne sont pas de simples détails, après tout, pour ceux qui n’affichent pas pour profession gérants de sociétés ou actionnaires.

La presse nous donne raison. Dans Vaucluse Matin du dimanche 22 septembre, un article que nous reprenons ci-après lève le voile…

LES VENDANGEURS S’ENFUIENT A LA VUE DES GENDARMES!c'est ici

 

Diable, quel crime avaient donc commis ces sept vendangeurs (représentant la totalité des effectifs dans cette vigne) pour justifier le déploiement de douze gendarmes de la Brigade de Pernes, quelques-autres de la cellule contre les fraudes arrivés spécialement d’Avignon, et de représentants de la MSA (Mutualité Sociale Agricole)? Deux d’entre eux ont été arrêtés avant d’être emmenés au centre de rétention administrative de Vintimille. Tous les deux en situation irrégulière sur le territoire français, travaillant au noir, comme les 5 autres naturellement. Apparemment logés dans des conditions insalubres ou en tout cas non conformes aux normes en vigueur.

Combien étaient-ils donc payés? Combien étaient rémunérés les responsables du réseau qui leur avait fait passer la frontière italienne? Autant de questions sans réponse mais qui expliquent peut-être pourquoi un certain nombre de chômeurs français répugnent à louer leurs bras et leur force de travail.

Mais de tout cela, Marion Maréchal Le Pen et ses amis ne pipent mot. Écriront-ils bientôt que Mai 68 est responsable de l’appât du gain des grands patrons du CAC 40, que le «coût du capital  et non celui du travail est responsable de pareilles situations? Réclameront-ils des sanctions contre les employeurs qui violent allègrement les lois de notre pays? Retireront-ils de leur site leur brûlot ignoble contre les pauvres?

 Quand on vous dit que le programme du FN est un programme libéral encensant la libre entreprise («le renard libre dans le poulailler libre» écrivait Paul Lafargue) et rendant responsables de tout les syndicalistes, les chômeurs et les précaires, ce n’est pas sans raison.

On répugne ici à la vulgarité. Pourtant,s’agissant de ces vendangeurs qui apparaissent comme les fautifs, comme les criminels alors que le système les exploite n’est pas remis en cause, on souhaite qu’à l’instar de ce qui s’est passé dans la Crau, à l’initiative de la CGT, ils puissent être organisés et défendus. Ils pourront alors répliquer à Maréchal Le Pen et au FN : Lâchez-nous la grappe ! »

                                            Roger Martin

 

Tag(s) : #CULTURE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :