Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le climat

Le climat est délétère, un gaz toxique qui n'est pas fait que de particules fines ou d'émission trop élevée de CO2. Il est délétère parce qu'on ne parle pas des vraies causes, on ne disserte que sur les conséquences.

Le vrai problème du climat : c'est le capitalisme. 26 personnes possèdent la richesse de 3,5 milliards de la population mondiale.

Ils privatisent les pays, tout ce que nous avons payé par nos impôts et construit de nos mains.

La vrai cause est la recherche permanente du profit maximum. Les dividendes versés aux riches explosent : EDF privatisée c'est 54 milliards donnés aux actionnaires en 10 ans, les autoroutes depuis fin 2018 ne sont plus que des dividendes et ce pendant 20 ans minimun...

Nous, notre livret A perd de l'argent, notre assurance vie pour nos vieux jours ne compense même pas l'inflation. Job, bientôt, sera plus riche que nous . Il nous restera les astres à prier, pauvres « Jobastres ».

En France, ils finissent la main mise sur les services publics. Après les PTT, EDF, la SNCF, voici venir le tour de la santé et de l'éducation nationale. Ils étouffent les hôpitaux publics, les universités, démantèlent les écoles...Ils asphyxient la sécurité sociale en transvasant les cotisations sociales par l'impôt et exonèrent les « charges employeurs ».

Et dans les salons feutrés des thinks thanks, ces boîtes à idées, essaient de diriger nos colères, nous endormir avec de l'éther.

Ce climat délétère d'où vient-il ?

Politiquement, dans les années 60 avec le paritarisme dans la gestion de la sécurité sociale.

Economiquement, dans les années 70 la dette autrefois publique ( bons du trésor, obligations) émise et gérée par l'état a été donnée aux banques qui petit à petit ont été privatisées à leur tour. A partir de là, la pollution a rapidement gagné l'atmosphère. La toxicité des produits économiques a généré des catastrophes à tous les niveaux, que ce soit social, industriel, écologique...( chocs pétroliers, crédit lyonnais, Vivendi, Total...)

Au vu de ce bilan, nos dirigeants auraient pu boucher la fuite. Au contraire, ils se sont mis à agrandir le trou à grands coups d'accords européens ( Maastricht, Lisbonne...) favorisant l'évasion fiscale vers des paradis.

2008 : crise financière. La bulle éclate. Les états paient, renflouent les banques et nous flouent. On nous intoxique l'esprit avec un produit hautement hallucinogène : l'agence de notation. On étiquette les états comme des codes barres. Qui note ? Les banques.

Ils font les guerres, vendent les armes à des peuples maintenus dans l'ignorance. Dès qu'un pays veut s'émanciper, ils instaurent vite un climat délétère pour le soumettre : Venezuela, Brésil, blocus Cuba, dictature africaine, Irak, Syrie, Afghanistan... Et là, toutes ces bombes et autres joujoux macabres à uranium appauvri, napalm, agent orange, ça ne pollue pas ! Non, non, ça nettoie. Regardez le Rwanda comme c'est propre !

Malgré l'utilisation massive de gaz médiatique, inodore, indolore, incolore, la moutarde jaune est montée au nez d'une partie de la population et à mis un point sur les ronds. Ca a commencé par s'exclamer.

La réponse ne s'est pas fait attendre : gaz, grenades, LBD ont envahi les rues le samedi. Du « dégage » en « des gaz » la vue se trouble dans ce brouillard surtout si la conscience est perturbée ( on ne fait pas de politique, on ne veut pas de syndicats, on veut des services publics mais il y a trop de fonctionnaires, on ne veut pas...tout se dit et son contraire).

Alors, dans les salons aérés, s'élabore un nouvel enfumage : «  le grand débat ». Presque tout le monde s'y engoufre ça devient le grand déballage. Malgré cette soit disant aération macronatique rien snifait, l'odeur financière persiste car les fuites continuent de plus belles. Blanquer extermine l'éducation nationale. Delavoye, en service commandé, éclate les retraites et sa répartition. La SNCF achève le fret, on brade Aéroport de Paris, on privatise les barrages...

Vite, trouvons une nouvelle idée pour les occuper qui les rassemblent sur la forme et qu'ils ne voient pas le fond. Le climat, c'est général, universel, il faudrait que ça vienne mais pas de nous. Alors ils embauchent leurs affidés : CFDT, Verts... L'opération semble prendre. On fait la marche du siècle. On nous accuse de polluer, de ne pas trier nos déchets, de rouler avec des voitures diesel...C'est la faute aux vaches et autres bestioles qui flatulent à tous les vents. Bref, un bœuf musical nuisible. La climatitude c'est chaud, bouillant, effervescent. En conclusion, climatiquement à droite et son extrême tout se passe normalement, le terrain est enfumé.

Pour le moment tout est économiquement sous contrôle. Car, pas de souci depuis que le Front de Gauche a explosé, grace à certains, façon puzzle. Le brouillard et le brouillage règnent. La majorité des citoyens n'y voient goutte, le terrain est arride. Il faut dire que la couleur du soufre et son apolitisme ni droite ni gauche, tous pourris, aident bien les neveux de l'oncle Macsou ( Ririne, Fifi et Laulau). Avec la participation au casting du PCRF, Attac et consorts préconisant l'abstention aux élections européennes.

Heureusement, dans cette atmosphère dégradée, une étoile cocologique brille pour essayer de tracer la seule issue viable. La recherche du profit maximun et immédiat conduit l'humanité à sa perte. C'est pas Keynes et Barbie qui sauveront quoi que ce soit mais la climarxologie « on veut du pain et des roses » . Alors, travaillons à rendre visible la liste menée par Ian et Marie-Hélène. Réussissons le 7 mai.

Partons à l'assaut du ciel comme disaient les communards et que notre étoile luise à nouveau dans les yeux des salariés !

Patrick Martin

------------------------------------------

Grève suspendue chez Florette

Après 7 jours de grève et une négociation très tendue avec la "grande" direction descendue de Paris, les Florette ont décidé de suspendre le mouvement et de reprendre le travail dans l'unité, ce vendredi.
Ils n'ont pas obtenu d'augmentation de salaire (l'accord signé par la CFDT +1,3% reste en place) mais ils ont obtenu des  primes significatives: (100e en juin, 300e de prime sécurité, + 50 e sur l'intéressement  etc)
 
Beaucoup de travailleuses et de travailleurs de Florette, sans engagement marqué jusque là, ont joué un rôle actif dans le mouvement et cela est aussi porteur d'espoir pour les luttes avenir.
 
Félicitations aux travailleurs de Florette pour leur lutte acharnée. 
 
Dans ce combat notre section et notre parti ont été constamment aux côtés des travailleurs et leur ont apporté une solidarité concrète.
 
Vive la lutte des travailleurs de Florette!
Vive les luttes de tous les travailleurs!
Continuons le combat pour abolir toute exploitation et toute domination!
 
La Section Oswald Calvetti du Parti Communiste Français
----------------------------------------------
Tag(s) : #TRIBUNE LIBRE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :