Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Une tribune libre parue sur la page Facebook de notre camarade Philippe Feirrara

L'école de la confiance ils disent, ce gouvernement et ses députés godillots devraient avoir l’honnêteté d'annoncer clairement la couleur : La casse minutieuse de l'école publique.

Ils ont commencé dès leur arrivée en nous supprimant nos aides à la direction d'école en septembre 2017 alors qu'il fallait pérenniser ces emplois et augmenter le temps de décharge des directeurs. Et bien maintenant ils veulent effacer supprimer celle ou celui qui est le responsable du bon fonctionnement de l'école en supprimant les directeurs pour que ce soit un principal de collège qui soit le pilote de l'école, entendez par là quelqu'un qui en général ne connaît rien au fonctionnement de l'école alors oui, il aura réussit un concours administratif pour lequel il aura appris à rédiger une belle note administrative, certes, il obéit à son ministre qui lui suggère de faire toujours plus d'économie pendant que le président baisse les impôts pour les riches.

Déjà que le métier est éprouvant avec ses doses de stress et de surcharge cognitive... mais maintenant que tu sais que ton avenir de directeur est bien plus que compromis et que ce qu'ils veulent en faire n'a pas de sens, toutes ces tâches, tu te demandes à présent à quoi ça servira...

  • De te démener à essayer de préparer une rentrée sereine pour les petits de l'année prochaine
  • Rédiger avec les familles et les collègues une charte école-famille
  • Faire des réunions avec des partenaires pour mettre de nouveaux projets en place pour les familles
  • Voter le nouveau projet d'école |2019-2022]

Voilà, je continue à faire toutes ces choses mais ça n'a plus de sens à mes yeux, ces projets vont devenir tellement obsolètes [des mots en l'air] quand il n'y aura plus personne pour être garant du bon climat dans l'école, quand je ne se serai plus à la porte de l'école pour être à l'écoute des familles accueillir les enfants avec un sourire et un bonjour réciproquer, quand les projets ne correspondront plus aux problématiques de chaque école, de chaque quartier, car ces adjoints manqueront de temps...

Cette école pour laquelle je me suis battue, dans un quartier difficile, avec des parents qui ont un mauvais souvenir de l'école et pour qui c'est encore parfois difficile d'y rentrer et de nous accorder leur confiance, En 20 ans de direction dans ce quartier j'ai réussi à connaître toutes les familles, à retrouver un peu d'espoir dans les yeux de ces parents qui avaient bien du mal à entrer dans cette école...et eux... ils gâchent tout.

Mais ne les prenons pas pour des incompétents, ils savent ce qu'ils font, en effet pour construire la société qu'ils construisent il ne leur faut pas une école de la réussite, il faut former des gens qui ne comprendrons pas la société qui lles entoure, ni les enjeux, juste des salariés taillables et corvéables à merci à qui l'on aura pas appris la solidarité la bienveillance juste à jalouser son voisin, mais surtout ne pas remettre en cause cette société qui chaque jour crée encore plus de pauvreté, de violence, de haine pendant qu'une toute partie de la population engrange tellement d'argent qu'elle ne sais pas quoi en faire.

Philippe Ferreira

Conseiller Municipal Délégué, à Mairie D'Avignon

Directeur d'école, à Education Nationale

------------------------------------

------------------------------------

Tag(s) : #TRIBUNE LIBRE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :